cheveux roux

Comment je suis passée au NO POO ?

C’est à l’aube de mes 26 ans que j’ai décidé de m’intéresser de plus près aux cosmétiques capillaires naturels, biologiques et maison.

Béatrice et Danielle de l'émission de télévision C'est du propre

J’étais déjà une adepte des produits naturels pour nettoyer la maisonnet (merci Béatrice et Danielle), et il m’arrivait de me laisser séduire par 1 ou 2 produits cosmétiques lors de mon magasinage dans les épiceries “bio“. Mais je restais toujours fidèle à mon shampoing vraiment cher acheté chez mon coiffeur et à mon maquillage qui me coutait un rein à chaque visite chez Sephora.

Puis j’ai eu 26 ans et une sacré remise en question de mon mode de vie ! J’ai fait un grand ménage dans ma vie, dans mon dressing et surtout dans ma salle de bain.

En premier lieu mon changement s’est opéré sur mes produits capillaires. Pour ce qui ne m’ont jamais vu, il faut d’abord savoir que je dispose d’une chevelure bien fourni et plutôt rebelle à toute idée de coiffure !

Image d’archive capillaire :
dossier capillaire

J’ai bien prié en vain la bonne étoile de me  donner une belle “chevelure brushingée“, j’ai dû passer mon adolescence avec l’impression d’un mouton mort sur le crâne. Ce qui m’a valu toute sorte de petits surnoms adorables :“mouton“ le plus classique, “brocolis“, “Mamadou“ un poil raciste celui là et mon préféré “veille moquette“ !
À si seulement je pouvais retourner dans le passé, je pourrais dire à mon “moi“ de 14 ans de ne pas claquer tout son argent de poche dans des lisseurs et autre spray anti-frisottis ! Premièrement, leur efficacité sur mes cheveux est plus que médiocre, mais surtout les produits de coiffure sont pleins de produit nocif pour les cheveux et l’environnement !

Pour moi le constat a été sans appel, je venais d’avoir 26 ans, voilà déjà plusieurs années que je n’allais plus au coiffeur pour pouvoir laisser mes cheveux pousser et malheur ils ne poussaient plus… Obligé de constater qu’ils cassaient au fur et mesure de leur pousse.
J’ai donc chercher une solution sur internet (en bon enfant de la génération Y) et je suis tombée sur le livre  Curl Power qui parle de la méthode du “NO POO“.

Le NO POO on en a beaucoup entendu parler ces dernières années. Mais pour ceux qui ne connaîtraient pas c’est une technique qui consiste à ne pas utiliser de shampoing.
On peut le fractionner en deux étapes :

  1. Se laver les cheveux avec du bicarbonate de soude. Oui le même que pour dégraisser le four ! Pour enlever tous les résidus de silicones et autres produits pas tip-top pour les cheveux.
  2. Se laver les cheveux avec un après-shampoing naturel, bio c’est encore mieux. Qui ne contient aucun sulfate, paraben ou autres produits nocif.
Combat de l'après shampoing contre le bicarbonate de soude

J’ai commencé par l’option du bicarbonate de soude, en alternant avec les lavages à l’après-shampoing pendant 6 mois (soit 2 fois par mois). C’est simple et pas cher.
J’ai donc acheté du bicarbonate de soude (de préférence alimentaire et écologique) et du vinaigre de cidre (lui aussi biologique). Et me voilà partie pour un décrassage total de mes cheveux, l’utilisation du bicarbonate de soude permet l’élimination de tout résidus de shampoing, soins, paraben et autres sulfates.

La recette, rien de plus simple :

  • Pour le lavage : 1 à 2 cuillères à soupe de bicarbonate dans 1/2 litre d’eau.
  • Pour le rinçage : 4 à 5 cuillères à soupe dans 1/2 litre d’eau (vous pouvez ajouter 2 gouttes d’huile essentielle pour l’odeur)
  • Et c’est tout !

Il suffit de suivre les étapes :

  1. Mouilles bien tes cheveux à l’eau tiède, jusqu’aux racines.
  2. Applique ton eau mélangée au bicarbonate de soude sur tes racines en massant bien ton cuir chevelu et tes longueurs.
  3. Laisse poser 5 mins (met-toi un minuteur, ces 5 minutes peuvent te paraître longues)
  4. Rince bien à l’eau tiède ou froide ton cuir chevelu et tes longueurs, pendant encore 5 bonnes minutes.
  5. Utilise comme dernière eau de rinçage le mélange d’eau et de vinaigre de cidre. Pour que le vinaigre soit vraiment efficace, je te conseille de ne pas le rincer. Pas d’inquiétude l’odeur s’estompe en séchant 🙂 Tu ne vas pas sentir la vinaigrette toute la semaine.
Attention : Il est primordial de faire un rinçage au vinaigre pour rééquilibrer le PH naturel des cheveux !

La suite de l’article au “prochain épisode“…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *