bureau avec siège et ordinateur pour recherche de travail

Trouver un job à Montréal

Pas si simple que ça de trouver un job à Montréal, enfin pour moi, car j’ai pu rencontrer des personnes qui ont trouver en 2-3 jour. Il n’y a pas de recette miraculeuse pour trouver, mais il y a plusieurs méthodes.

Avant que je parte, on m’avait dit que je ne devrais pas avoir trop de difficulté à trouver un travail dans mon domaine, la biologie, mais enfin de compte cela à été plus dur que prévu. Il faut savoir que les diplômes français ne sont pas forcément reconnu ici. Dans ce cas il est nécessaire de prévoir une petite somme (plusieurs centaines de dollars canadien parfois) pour pouvoir demander les équivalences. Personnellement je ne l’ai pas fait, mais je commence à l’envisager sérieusement.
Le deuxième point important c’est l’expérience québécoise. Il est beaucoup plus facile de trouver un job dans son domaine avec une expérience de travail au Canada. Quelque soit le travail.

Lorsque je suis arrivé à Montréal, il m’a fallut revoir mon CV et l’écriture de mes lettres de motivation, car ici votre CV peut faire jusqu’à 3 pages. De plus, les expériences de bénévolats sont très bien vu et peuvent faire la différence sur un CV.

J’ai donc commencé à envoyé des CVs et lettres, mais sans succès.
Après plusieurs semaines de recherche infructueuse je suis tombé sur une association, la CITIM, qui propose des petites formations aux francophones pour trouver du travail. Je vous conseil d’y passer ! Je vous rassure, je n’ai pas d’actions chez eux 😉 
Car même si cette formation est payante, une soixantaine de dollars, vous pourrez avoir de bon conseils pour améliorer votre CV ou pour passer un entretien. Et si plus tard vous souhaitez rester au Canada et demander la résidence permanente vous aurez toutes les informations nécessaire pour le faire.
En plus de cela , pendant ces quelques jours on vous donnera différentes astuces pour trouver un job. Certaines assez osez et culotté et d’autre plus soft.

Dans les plus soft il y a les méthodes qu’on pourrait qualifier de traditionnelle, comme répondre aux annonces sur internet ou déposer des CVs dans les boutiques ou entreprises. Ne pas hésiter à aller directement sur les sites des boutiques aussi, aujourd’hui beaucoup de recrutements de grandes enseignes se passent exclusivement en ligne ! Si vous visez des petits boulots comme vendeur ou commis je vous conseil d’aller régulièrement voir dans la partie “emplois“ des sites comme : Cineplex (pour les cinéma), Renaud Bray (en librairie) ou même dans les centres commerciaux comme le Centre Eaton.
Et si cela vous arrive de prendre le taxi vous pouvez demander au chauffeur, en échange d’un bon pourboire, de lui laisser quelques cartes de visites qu’il donnera à ses prochains clients. Où encore vous avez aussi la possibilité de participer aux 5 à 7 et de faire du réseautage.

Dans les plus culotté, vous avez le choix. Je vous avoue que j’ai pas essayé ces options, mais on m’a assuré qu’elles fonctionnent.

  • La première consiste à trouver le nom d’un CRHA (Conseiller en ressources humaines agréé) dans l’entreprise qui vous intéresse et de vous y rendre avec un CV et une carte de visite. Une fois à l’accueil demandez à voir cette personne et si on vous demande «Avez vous un rendez vous ?» répondez oui ! Même si c’est faux. À ce moment l’accueil contactera la personne en question pour la prévenir que son rendez vous, en l’occurence vous, est arrivé. Comme vous n’aviez pas de rendez vous prévu, la personne du CRHA pensera qu’elle l’a oublié et viendra vous rencontrer pour s’excuser de son oubli. Donnez lui alors votre CV et carte de visite et remerciez le. Vraiment osez comme méthode, mais avec ça il ne vous oubliera pas.

demander son chemin avec des cartes de visites

  • La deuxième serait de se munir d’une carte de Montréal, de ses cartes de visites et d’aller devant les grandes entreprises du centre ville entre midi et 14 heures. Une fois au bon endroit faite semblant de chercher votre chemin. Vous aurez au moins un québécois qui viendra vous voir pour vous aider et à ce moment donner lui une de vos carte de visite. Cela aura pour conséquence d’étendre rapidement votre réseau au seins de l’entreprise visée.

Dans mon cas, j’ai obtenu mon premier poste en déposant des CV dans les boutiques. C’est un petit job alimentaire, comme commis de librairie, mais il faut bien commencer quelque part et qui sais, peut être quand travaillant là je pourrais avoir des contacts ?!

Ces conseils ne sont pas les seuls bien entendu et ne doivent pas être pris pour argent comptant, mais qui ne tente rien n’a rien !
Alors bon courage dans vos recherches et surtout ne vous découragez pas !

Sites de recherche de petits jobs : Indeed / Kijiji / Craigslist
Besoin de conseils : CITIM

 

Sources des images : Designed by Freepik / Designed by Freepik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *